Accueil POTAGER Jardin de culture : Tout ce que vous devez savoir pour réussir

Jardin de culture : Tout ce que vous devez savoir pour réussir

-

Pouvoir cultiver en position verticale, profiter d’un sol plus fertile, réduire les mauvaises herbes… Autant de bonnes raisons de cultiver ses propres légumes dans un potager surélevé. Si vous ne savez pas par où commencer, ne vous inquiétez pas, c’est facile ! De la production à la plantation et au remplissage, je vous expliquerai tout.

Qu’est-ce qu’un potager surélevé ?

Définition d’un potager surélevé

Tout d’abord, vous devez savoir que ce nom n’est pas correct. Pour être plus précis, il faudrait plutôt l’appeler « lit de culture surélevé ». Quand on pense à un potager surélevé, on imagine très souvent une auge en bois posée directement sur le sol ou éventuellement sur ses pieds. Toutes sortes de plantes et de légumes sont cultivés exactement dans cette auge. Mais ce n’est pas du tout le jardin lui-même qui est surélevé ! Au contraire, ce sont les différents parterres qui composent le jardin.

Pour résumer, sans utiliser ce langage abusif, rappelez-vous qu’un jardin cultivé est simplement un lit de cultures sur le sol naturel.

- Advertisement -

Quel est l’intérêt de jardiner dans un potager surélevé ?

Ce type de jardinage peut sembler plus pratique dans la vie de tous les jours, mais il nécessite tout de même un investissement plus important que le jardinage au niveau du sol. Que ce soit en termes d’argent ou d’énergie, ce n’est pas forcément plus facile !

Quelle est la capacité de ce potager surélevé ? Environ deux mètres cubes

Par exemple, un grand jardin de cette taille contient environ 2 m3 de terre. Il faut donc une bonne brouette de 20 ou 100 litres pour le remplir, et ce n’est pas rien ! Même si certaines solutions facilitent le remplissage (nous verrons plus tard), il ne faut pas oublier que la création d’un potager surélevé demande beaucoup d’énergie. En dehors de ce détail, il y a heureusement plusieurs avantages à faire pousser vos plantes dans un jardin surélevé :

  • Drainage de l’excès d’eau du sol ;
  • création d’un sol plus riche lorsque le sol d’origine ne convient pas ;
  • Cultiver en position verticale pour éviter les maux de dos ;
  • Meilleure productivité ;
  • Désherbage plus facile ;
  • Protection contre les animaux.

potager surélevé ou sur pied : Quelles sont les différences ?

Bien que ces deux types de vergers soient similaires, il ne faut pas les confondre :

  • Le potager surélevé n’a pas de sol ; il est posé directement sur le sol naturel pour profiter de tous ses avantages ;
  • Le verger sur pied est un pot sans contact direct avec le sol, qui peut être combiné avec un vérin à vis qui agit comme un pont entre le sol naturel et le substrat du verger sur pied.
    • C’est le principe de connexion avec la vie du sol dans un potager surélevé. C’est ce que j’appelle l’élévateur à vis sans fin.

Bien sûr, un potager sur pied est également surélevé, mais il est plus proche des pots et des jardinières. Il sera plus adapté à la culture en surface, à l’exception de mes créations, qui peuvent être placées sur une terrasse ou dans le jardin.

Ce potager sur pied sera installé dans le jardin et est lié à la vie dans le sol.


Ce potager sur pied est installé sur une terrasse.

Mais comment faire un potager surélevé ?

Vous savez maintenant ce qu’est un potager surélevé, mais vous vous demandez probablement comment en construire un. Selon la méthode que vous utilisez, c’est très simple ! La plus courante, car la plus pratique, est d’utiliser du bois (les planches ou les troncs fonctionnent très bien) pour faire une grande boîte sans fond. Il suffit ensuite de la poser directement sur le sol.

Un potager en bois de palettes et de Palox ?

On me demande souvent s’il est possible d’utiliser le Palox pour les potager surélevés. C’est le cas ! Vous pouvez utiliser n’importe quelle boîte en bois sans fond. Mais n’oubliez pas que la vie de votre verger dépend principalement de sa conception et du type de bois utilisé.

Le bois Palox peut également convenir pour les jardins surélevés. Mais à mon avis, il vaut mieux éviter cela autant que possible : Les planches sont épaisses et ont subi de nombreux traitements.

Créer votre propre jardin

Pour l’aménagement du jardin de votre maison, je recommande l’utilisation de bois de construction ou de planches de coffrage. Vous pouvez facilement les trouver dans n’importe quelle quincaillerie. Le prix de revient du verger dépend des sections et du bois que vous choisissez : Plus vous utilisez un bois fin et une section importante, mieux le bois résistera à l’humidité, aux champignons et aux insectes au fil du temps.

Par exemple, le chêne est l’un des bois les plus résistants, tandis que l’épicéa, dans le cas des planches qui ont le plus de contact avec le sol, pourrit probablement au bout de 3 ans.

Télécharger les plans de construction

Pour éviter que vos plates-bandes ne pourrissent, vous ne devez pas négliger l’aménagement de votre jardin. Sinon, vous risquez d’être déçu si vous devez tout recommencer ! Si vous cherchez un compromis entre durabilité et coût, n’hésitez pas à consulter les plans de construction que je vous propose. Ces plans vous permettent également de prolonger la durée de vie de votre jardin en remplaçant une planche pourrie au fil du temps sans avoir à vider tout le contenu du jardin. Pour vous donner une idée, calculez environ 90 euros pour un potager surélevé, de 1,20 m de haut et 80 cm de profondeur de chaque côté. Notez également qu’il a une longue durée de vie : vous ne devez pas changer la planche pendant une dizaine d’années.

Si vous avez des problèmes pour créer votre propre potager surélevé, je vous propose également des plans à télécharger, pour des jardins de tailles et de profondeurs différentes. Vous y trouverez toutes les instructions de fabrication avec des plans de côté et de détail ainsi que des vidéos pour vous aider à les assembler. En bref : vous ne vous perdrez pas !

Comment protéger le bois dans un verger ?

Comme vous pouvez le voir, je propose des modèles qui allient durabilité et prix abordable. J’utilise du bois de qualité inférieure et moins cher, mais je garantis sa durabilité en le protégeant des effets du temps. Comment faire ? Est-il nécessaire d’utiliser des géotextiles pour protéger le bois ?

Tout d’abord, vous devez savoir que l’utilisation d’un géotextile ou d’une bâche accélère la décomposition du bois. Oui, un géotextile est un tissu qui absorbe l’humidité et la maintient en contact constant avec le bois. C’est exactement la même chose avec les feuilles de plastique : l’humidité s’accumule contre le bois et le fait pourrir plus rapidement.

Pour protéger le bois dans votre potager, je vous recommande d’utiliser un géotextile Delta MS

L’idéal est donc de choisir une sculpture en relief comme protecteurs de base. Ce plastique crée un espace d’air contre l’intérieur de la plaque, afin que l’air puisse circuler librement. Le bois peut ensuite être séché régulièrement. Avec cette simple protection, vous pouvez déjà prolonger considérablement la vie de votre verger.

Je n’utilise rien pour l’extérieur ! Comme le bois et les panneaux de coffrage reçoivent un léger traitement antifongique et insecticide, la protection extérieure du bois n’a que peu d’intérêt. D’autant plus que la dégradation des planches se fait principalement de l’intérieur et du dessous.

Pour éviter que la partie inférieure des planches ne pourrisse dans le jardin d’altitude, elles doivent être placées sur des piquets.

Quelle est la profondeur d’un potager surélevé ?

Lorsque vous concevez votre jardin, vous devez déterminer la profondeur de la structure. Là encore, tout dépend de votre situation et de vos objectifs. Si vous disposez déjà d’une bonne terre végétale avec une structure équilibrée, vous disposez d’un environnement idéal. Dans ce cas, le jardin surélevé sera particulièrement utile en raison de son ergonomie. Mais ne vous inquiétez pas, ce type de jardin convient à tous les types de sol !

Entre 10 et 20 cm de profondeur pour un sol argileux

Vous avez un sol lourd et argileux qui a du mal à s’assécher après une pluie ? La nappe phréatique est proche de la surface et votre sol est constamment saturé d’eau… Pour éviter que vos légumes ne se tiennent debout les pieds dans l’eau, il est conseillé de prévoir des zones de culture légèrement surélevées ! En augmentant le niveau de culture de 10 cm, vous augmenterez éventuellement l’apport d’oxygène au sol et stimulerez la vie. Par conséquent, l’investissement initial (en énergie et en temps) est moins proportionnel aux bénéfices.

Environ 40 cm de profondeur pour les sols pauvres

Les moins chanceux d’entre vous peuvent aussi avoir des sols de mauvaise qualité. Peu de terre arable, beaucoup de pierres, des difficultés de culture… N’abandonnez pas, tout n’est pas perdu ! Si vous ne pouvez pas cultiver vos légumes dans de bonnes conditions, il peut être judicieux de créer un nouveau sol artificiel. Mais pour cultiver toutes sortes de légumes, il faut une profondeur d’environ 40 cm. À cette hauteur, votre potager vous offre un cadre plus favorable à la culture de vos légumes et soulage en même temps vos douleurs lombaires. Vous pouvez maintenant planter un jardin au bord des plates-bandes, ce qui rend le travail beaucoup moins pénible. Mais attention ! Avec une profondeur de 40 cm, les plates-bandes de culture nécessitent un investissement important pour être remplies.

Environ 80 cm pour les travaux de jardinage debout

C’est la profondeur maximale pour un jardin surélevé, afin que vous puissiez pousser debout sans vous blesser le dos. Mais ne criez pas trop vite : il vous faut environ 2 m3 de terre pour le remplir (et croyez-moi, c’est très lourd !). Avant de commencer, réfléchissez bien à la manière dont vous voulez le remplir, cela vous évitera de mauvaises surprises !

Remplir le jardin : quelle terre choisissez-vous ?

Le remplissage est un sujet qui a été abordé dans de nombreuses vidéos et articles, mais il reste essentiel lors de la construction de votre jardin. Voici plusieurs méthodes, c’est à vous de choisir celle qui vous convient le mieux.

Un mélange de terre de jardin et de compost

Vous avez dû faire des travaux de terrassement pour planter votre jardin et il vous reste encore de la terre ? Idéalement, vous devriez le mélanger avec 50 % d’engrais. Que votre sol soit argileux ou sableux, l’ajout de cet engrais est certainement bénéfique. Pour faire ce mélange sans trop d’efforts, n’hésitez pas à utiliser une fraise rotative et à remuer avec une mini-pelle.

Terreau commercial

Vous n’avez pas de terrain disponible et devez importer tout le substrat ? Regardez bien le prix de revient de votre verger ! Si vous avez besoin d’un grand volume, recherchez des formules en grands sacs avec de la terre tamisée. Pour de plus petites quantités,

CLIQUEZ SUR LA PAGE SUIVANTE CI-DESSOUS POUR CONTINUER À LIRE…

À ne pas rater !
Abonnez-vous pour recevoir nos dernières actualités
Inscrivez-vous pour recevoir les meilleures de jardin de Grand-Mère ,des astuce jardinage et des actualités directement dans votre boite email.
Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Must Read

« Gingembre  » de la plantation à la récolte

0
Le gingembre officinal en résumé : Nom latin : Zingiber officinale Nom commun : gingembre commun, gingembre officinalFamille : ZingiberaceaeType : vivace...
À ne pas rater !
Abonnez-vous pour recevoir nos dernières actualités
Inscrivez-vous pour recevoir les meilleures de jardin de Grand-Mère ,des astuce jardinage et des actualités directement dans votre boite email.
Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.