Accueil JARDINAGE Les avantages de l'ajout de magnésium au sol du jardin

Les avantages de l’ajout de magnésium au sol du jardin

-

Lorsque l’on évoque les éléments nutritifs du sol d’un jardin, la plupart des gens pensent aux trois grands composants des engrais que sont l’azote, le phosphore et le potassium. Le sol et les plantes ont cependant besoin de plus de nutriments que ces trois-là, et ces nutriments secondaires ont plus qu’un effet secondaire. Des minéraux comme le calcium, le magnésium et le soufre sont essentiels à la bonne croissance des plantes et à leur santé générale, ainsi qu’à la qualité des plantes utilisées comme aliments.

Les niveaux de magnésium dans le sol varient à travers le pays, les régions humides ayant plus de problèmes que les régions plus sèches. Cependant, chaque jardinier doit comprendre les avantages de l’ajout de magnésium à son sol, car de nombreuses plantes dépendent de ce minéral.

Un bon jardinage commence toujours par une analyse du sol pour déterminer le pH et les niveaux de nutriments ; une fois que vous les connaissez, vous pouvez partir de là et créer un jardin sain et heureux.

Ce que fait le magnésium pour les plantes et le sol

Le magnésium est l’un des éléments clés de la croissance des plantes. Il est essentiel à la formation de la chlorophylle ; sans magnésium, la chlorophylle ne peut se former et les feuilles ne peuvent donc pas réaliser la photosynthèse. Une carence en magnésium permet à une partie de la chlorophylle de se former et à une partie de la photosynthèse d’avoir lieu, mais la plante sera faible et ne vivra peut-être pas longtemps si elle ne peut pas tirer suffisamment de « nourriture » de la photosynthèse.

Le magnésium active également les enzymes qui favorisent une croissance saine et renforce les parois cellulaires des graines, ce qui peut améliorer la germination. Le magnésium présent dans le sol et les plantes affecte également les humains et les animaux qui mangent ces plantes, car le magnésium fournit certains des acides aminés utilisés dans la production de protéines.

- Advertisement -

Un manque de magnésium se traduit par des protéines plus faibles et de moins bonne qualité dans les plantes.

pink flower

Sous quelles formes le magnésium est-il disponible ?

Le magnésium pour les sols de jardin se présente sous des formes solubles et insolubles. La meilleure forme insoluble est la chaux dolomitique, qui est également utilisée pour modifier le pH du sol ; la chaux dolomitique contient du magnésium, mais pas la chaux calcique. Les formes solubles comprennent le sel d’Epsom, ou sulfate de magnésium, qui contient également du calcium et du soufre, l’oxyde de magnésium et le sulfate de magnésie potassique, qui contient du magnésium, du soufre et de l’oxyde de potassium.

C’est pourquoi il est essentiel de tester d’abord la terre de votre jardin pour vérifier tous les éléments nutritifs et le pH. Vous ne voulez pas ajouter de la chaux dolomitique à un sol déjà alcalin, ni ajouter un composé contenant de l’oxyde de potassium à un sol déjà excessivement riche en potassium. Vous devez également connaître les niveaux de nutriments tels que le calcium afin de pouvoir ajouter la quantité adéquate de magnésium. Le fait de deviner au lieu de tester peut nuire aux plantes.

Les sels d’Epsom sont souvent présentés comme la solution idéale pour un sol pauvre en magnésium, à la fois parce que ces sels sont très solubles et agissent rapidement et parce qu’ils sont faciles à trouver. Cependant, il y a quelques mises en garde si vous choisissez d’utiliser les sels d’Epsom. De nombreuses preuves anecdotiques montrent que les sels d’Epsom rendent les plantes plus saines, mais les résultats dépendent vraiment de la situation nutritionnelle complète de la plante.

Par exemple, les sols pauvres en magnésium sont aussi souvent des sols plus anciens qui sont acides. Dans ce cas, il vaut mieux utiliser de la chaux dolomitique et attendre le temps qu’il faut (les amendements à la chaux agissent lentement) pour que le pH et les niveaux de magnésium changent. L’utilisation de sels d’Epsom, dans ce cas, laisserait le pH relativement inchangé et le sol ne conviendrait pas à de nombreuses plantes. L’inconvénient de l’utilisation de la chaux dolomitique est que vous devrez surveiller les niveaux de calcium du sol ; l’ajout de matières organiques pour amender le sol peut être une alternative à l’utilisation de la chaux dolomitique.

Si le pH n’est pas un problème mais que le magnésium l’est, en cas de carences graves, envisagez d’utiliser le Sul-Po-Mag, un engrais contenant du soufre, du potassium et du magnésium ; les sels d’Epsom ne peuvent pas vraiment corriger les carences graves. De plus, si vous choisissez d’utiliser les sels d’Epsom, utilisez-les avec parcimonie et selon les formulations recommandées pour les différentes plantes. Par exemple, certaines ont besoin de magnésium ajouté au sol, tandis que d’autres préfèrent une pulvérisation foliaire sur les feuilles.

Quels sont les symptômes d’une carence en magnésium chez les plantes ?

Certaines plantes présentent un jaunissement et un enroulement des feuilles lorsque le sol est pauvre en magnésium. Quelques-unes, comme les légumes verts à feuilles et les légumineuses, souffrent de chlorose internervaire, dans laquelle les feuilles jaunissent mais les nervures restent vertes. Les feuilles peuvent éventuellement devenir rosées. Parfois, il n’y a aucun signe de carence en magnésium, si ce n’est le sentiment que la plante ne se porte pas très bien.

Comment remédier à une carence en magnésium dans le sol ?

Comme mentionné précédemment, vous devez amender le sol ou utiliser un spray foliaire, et ce que vous choisissez de faire dépend du pH du sol et du profil nutritionnel général du sol. Ces nutriments n’affectent pas seulement les plantes mais aussi les autres, et en ajouter un sans connaître les niveaux des autres dans le sol peut créer un déséquilibre qui affecte la plante.

L’excès de magnésium est-il mauvais pour les plantes ?

Un excès de magnésium peut, malheureusement, être toxique. Cependant, les problèmes liés à un excès de magnésium ne sont pas si courants, même s’ils existent et ne doivent pas être ignorés.

Par exemple, un excès de magnésium dans le sol crée des obstacles à l’absorption de l’eau par les plantes (les déverglaçants routiers et les dépoussiérants à base de chlorure de magnésium qui s’écoulent dans les zones arborées constituent un problème particulier), ce qui limite la quantité de calcium que la plante peut absorber. Cette baisse de calcium peut entraîner des problèmes comme la pourriture apicale des tomates. Sachez que certaines personnes préconisent l’utilisation de sels d’Epsom pour soigner la pourriture apicale, mais en réalité, les sels peuvent aggraver la situation.

Comme d’autres nutriments, les ajouts de magnésium peuvent être à la fois utiles et nuisibles. Vous devez d’abord tester votre sol et planifier soigneusement pour avoir les meilleures chances de produire un jardin luxuriant et sain.

Must Read

« Gingembre  » de la plantation à la récolte

0
Le gingembre officinal en résumé : Nom latin : Zingiber officinale Nom commun : gingembre commun, gingembre officinalFamille : ZingiberaceaeType : vivace...