Accueil JARDINAGE Le jardinage en été : les conseils pratiques qui vous faciliteront la...

Le jardinage en été : les conseils pratiques qui vous faciliteront la tâche

-

 

C’est décidé, l’été au jardin sera tranquille ! Et pour de bonnes raisons…. Voici vingt conseils pour rendre le jardinage aussi facile que possible.

L’été s’annonce déjà difficile. Entre les semis et les plantations, l’arrosage, le désherbage, le compostage, la lutte contre les maladies et les parasites, sans oublier les différentes récoltes… le jardinier peut rapidement se sentir dépassé par toutes les tâches à accomplir pendant la saison estivale. À tel point que le jardinage finit souvent par ressembler à une corvée.

Quelques astuces simples peuvent vous aider à éviter les mille et un petits tracas qui vous assaillent pendant les mois d’été. Pot de fleurs, prévention des champignons, gazon jauni, maladies, mauvaises herbes, chute des fleurs hautes ….

En outre, tous les conseils et astuces donnés ici sont généralement le résultat du simple bon sens. Et presque tous sont basés sur le concept de jardin « naturel », où l’on essaie de respecter au maximum l’équilibre naturel et de limiter au maximum l’intervention humaine.

Planter sans perdre de temps

- Advertisement -

Planter des roses indiennes dans une baignoireAprès un coup de cœur dans une jardinerie ou un achat en grande pompe lors d’une fête des plantes, le jardinier se retrouve avec plusieurs plantes… sans avoir réfléchi à l’emplacement ni préparé le sol pour la transplantation. Les plantes se serrent rapidement dans leurs petits plateaux et doivent être arrosées avec soin. Cet échec peut leur être fatal.

Le manque de temps.
Si vous ne pouvez pas les placer dans les prochains jours, choisissez une solution temporaire.
Plantez-les en pépinière, dans une jauge, après les avoir fait tremper dans un seau d’eau. Mais ne tardez pas trop à planter et à pailler.

Un potager tolérant à la chaleur

En été, les températures augmentent et provoquent souvent des phénomènes malheureux dans le potager : les endives et les laitues montent en graines, les radis deviennent creux et épineux, les betteraves durcissent et deviennent plus amères, les fleurons du chou-fleur s’étalent et défigurent la tête du légume…

Optez pour des légumes rustiques.
Pour éviter ces problèmes, choisissez toujours des variétés adaptées à une période de plantation particulière et sélectionnées pour leur résistance aux conditions estivales, comme la laitue ‘Queen of July’.

Mise en pot

L’arrosage doit être contrôlé pendant l’été. S’il fait chaud, il peut être nécessaire d’ombrager les pots derrière une bâche de fortune.

Récolte des plantes.
Toutes ces tâches quotidiennes sont facilitées par le regroupement des pots et des jardinières.
Toutefois, veillez à ce que l’air circule entre les plantes afin de ne pas favoriser les maladies et les aleurodes.

L’élagage, une arme contre les semis spontanés

Certaines plantes propagent leurs graines sur plusieurs mètres et deviennent envahissantes.

La seule façon de le faire est avec des ciseaux.
Pour limiter ce travail, taillez les plantes avant leur floraison ou, pour en profiter, avant leur montée en graines.
Cela permet également de préserver le parfum des feuilles des plantes aromatiques et médicinales.
Taillez la lavande de la même manière pour qu’elle reste compacte et bien arrondie.

Prévenir l’effondrement des plantes

Quel jardinier n’a pas vu des asters, des solidagos, des penstémons, des eupatoires et bien d’autres plantes qui fleurissent à la fin de l’été et sont assez grandes, entraînées par l’exubérance de leur végétation, tomber lamentablement au sol.

La solution : se pincer !
A partir du mois de juin, coupez les tiges de ces plantes entre vos doigts ou avec une paire de ciseaux, cela les incitera à se ramifier. Ils deviendront plus robustes et fleuriront en feuilles droites ou en touffes. Répétez l’opération plusieurs fois au cours de l’été.
N’hésitez pas à en profiter pour faire des boutures de plantes vivaces.

Boutures pour grandes fleurs

De nombreuses plantes aux tiges hautes et épaisses peuvent se briser lorsqu’elles sont exposées au vent, à la pluie et aux orages d’été. Cela peut ruiner le spectacle qu’ils donnent normalement.

Aidez-les à conserver une attitude de reine !
Tant que leur végétation n’est pas encore envahie, soutenez-les à l’aide de divers supports tels que de petites clôtures en saule, des treillis perforés pour les plantes les plus tendres, des piquets pour fixer les troncs hauts et rigides….. C’est la garantie de la préservation de ces belles et grandes plantes.

L’ortie comme renfort

Les extraits de plantes à base d’ortie sont très efficaces pour renforcer les défenses naturelles des plantes du jardin.

Extraits d’ortie
Action multiple : la purine d’ortie favorise la photosynthèse, renforce les plantes, limite la chlorose et accélère le compostage.
Macérée dans l’eau froide pendant 12 heures, l’ortie repousse les pucerons et les vers de la pomme, tandis que son infusion permet de limiter les infestations d’acariens.
Ces réactions s’expliquent par le cocktail d’éléments minéraux et organiques (principalement l’acide formique) contenus dans la plante.

Les fruits sont sûrs !

Attention aux guêpes lors de la récolte ! En outre, les fruits attaqués sont plus sensibles aux maladies.

Installez des pièges à guêpes.
Si les insectes sont abondants, attirez-les dans des pièges.
On peut les acheter dans le commerce, mais il est également facile de les fabriquer soi-même en remplissant d’eau savonneuse un récipient tel qu’une bouteille en plastique dont le goulot est en forme d’entonnoir, ou mieux encore un bol jaune.
En été, vous pouvez ensacher vos fruits (avec des pochettes en papier perforé) pour les protéger non seulement de la convoitise des guêpes, mais aussi des caprices de la météo.

Le suivi du compost est essentiel

Le compost est constitué de déchets de jardin qui fermentent en tas. Pour que cette fermentation se déroule dans de bonnes conditions, le tas de compost doit être suffisamment aéré et humide. Sinon, des bactéries anaérobies se développeront et le compost pourrira et dégagera des odeurs désagréables.

Aérez et arrosez !
L’air est fourni par des jours de palettes, des évents dans les conteneurs commerciaux ou des poteaux placés dans le bac. Arrosez le compost pour qu’il reste frais, mais il ne doit pas être détrempé.

Vous pouvez aller à la page suivante pour lire la suite de cet article

Abonnez-vous pour recevoir le manuel des jardiniers sans moyen gratuitement

Inscrivez-vous pour recevoir le lien de téléchargement du livre «le manuel des jardiniers sans moyen» PDF, qui exprime la conviction que tout le monde peut jardiner, malgré l’absence d’expérience ou de tous moyens.
Adresse e-mail non valide
Avec nous, pas de courrier indésirable. Vous pouvez vous désinscrire quand vous le souhaitez.

Must Read

« Gingembre  » de la plantation à la récolte

0
Le gingembre officinal en résumé : Nom latin : Zingiber officinale Nom commun : gingembre commun, gingembre officinalFamille : ZingiberaceaeType : vivace...

Abonnez-vous pour recevoir le manuel des jardiniers sans moyen gratuitement

Inscrivez-vous pour recevoir le lien de téléchargement du livre «le manuel des jardiniers sans moyen» PDF, qui exprime la conviction que tout le monde peut jardiner, malgré l’absence d’expérience ou de tous moyens.
Adresse e-mail non valide
Avec nous, pas de courrier indésirable. Vous pouvez vous désinscrire quand vous le souhaitez.