Accueil ASTUCES Les inventaires de jardin: culture de racines, loitue de serre...etc

Les inventaires de jardin: culture de racines, loitue de serre…etc

-

cultures de racines:

 

betteraves
Encore une rangée de Bulls Blood debout. Les sommets sont tous tristes et petits, mais les racines ont pris un peu de taille. La plupart sont de la taille d’une balle de golf, certaines étant un peu plus grandes. Je me suis un peu paniqué et j’ai récolté la plupart des betteraves d’hiver avant la vague de froid de Thanksgiving. Je ne savais pas trop à quel point ils traverseraient un sol gelé. Eh bien, je ne devais pas m’inquiéter. Les betteraves que j’ai laissées dans le sol sont bonnes et même grossies malgré le froid. Nous avons quand même réussi à manger la surabondance de betteraves fin novembre. Certainement aucun n’est allé gaspiller.

carottes et panais
Il nous reste un quart de lit. Les cimes se sont tues mais les racines ont résisté au froid sans broncher. Je n’ai pas mis ce lit au net et j’aurais dû le faire; Je constate de légers dégâts de la mouche des racines sur les carottes. Je dirais peut-être 25% de perte.

navets et rutabagas
Les navets ne sont consommés que comme cornichons (excellents comme cornichons lacto-fermentés), mais je suis toujours à l’affût avec les «bagas». Dieu merci, j’adore ces racines idiotes! Mon amie Shoreline Fruit Lady aime aussi les rutabagas. (Elle est norvégienne – en règle générale, les Scandinaves apprécient davantage les rutabagas, raison pour laquelle les racines sont parfois appelées suédoises.) .

les artichauts de Jérusalem
Chaque fois que je vois ces en vente pour 8 $ / lb. au marché pendant que je prends du lait, je jure d’aller chercher le mien et de faire quelque chose avec. En même temps, je secoue la tête pour que quiconque paye autant pour une herbe envahissante savoureuse. En tout état de cause, j’ai beaucoup de chokes qui n’attendent que sous terre que je trouve une inspiration, que je sois moxie et que je les récolte.

pommes de terre stockées
Il reste encore un demi-sac de Yukon Gold, et ils commencent à germer un peu, il est donc temps de les utiliser. Je ne les réutiliserai pas comme stock de semences. J’achèterai un nouveau stock exempt de virus pour minimiser l’accumulation de maladies dans le sol. Les pommes de terre valaient tellement la peine, je ne peux pas croire que cela m’a pris si longtemps pour les essayer! Cette année, à titre d’expérience d’optimisation des gains d’espace / de rendement, je cultiverai plusieurs variétés dans d’immenses sacs de céréales que Nick achètera avec ses achats d’ingrédients maison.

les brassicas
chou frisé et chou
Le chou frisé croît lentement, même s’il semble encore un peu agité par les vagues de froid. Il y a des bébés-feuilles qui commencent à pousser à la jonction où les vieilles feuilles ont été cueillies. Je pense que Cavallo Nero, Red Russian et Scotch Curled auront encore quelques bons choix avant que les pousses de chou frisé ne commencent à apparaître. Et puis – miam! – Kale tire. J’aurais bien aimé avoir cultivé des collards l’automne dernier, mais cela ne s’est tout simplement pas produit.

choux de Bruxelles
Les choux sont toujours debout. Il me reste au moins deux grosses récoltes sur les 5 plantes.

chou hivernal
Il ne reste plus qu’un seul roi de janvier, et il n’y aura plus de chou tant que les oreilles ne seront pas entrées. Tellement triste! Ce roi de janvier a été un triomphe, je le cultiverai certainement encore cet automne.

brocoli en train de germer
Le brocoli qui a poussé l’été dernier ne m’a pas encore fabriqué de fleurons, mais à la fin du mois de janvier, je vérifierai fréquemment les plantes.

tout le reste
bettes
Quelques feuilles repoussent, mais la plupart des bettes ont été anéanties. Elle a survécu à la vague de froid de Thanksgiving parce que nous avons serré le lit, mais les vents hivernaux l’ont emportée juste avant le deuxième gel de début janvier et c’est tout ce qu’elle a écrit. Je suis heureux d’avoir pris le temps de cueillir, blanchir et congeler les bettes à carde en fin d’été. Il réchauffe magnifiquement!

poireaux
Nos poireaux d’hiver sont encore debout. Nous les récolterions davantage, sauf qu’il est presque impossible de les déterrer. Les poireaux sont supposés avoir une racine peu profonde, comme tous les alliums, mais les drageons plantent leurs racines dans l’un de nos lits plus épais et plus argileux et, honnêtement, c’est un défi de les creuser sans les casser. Quand je les sors du sol, je réagis comme si j’étais le jeune Arthur tirant l’épée de la pierre, et ils sont si délicieux qu’il vaut la peine de faire un effort avec la grande pelle sous la bruine. Mais l’année prochaine, je les cultiverai sur un sol plus meuble.

laitue de serre
La laitue dans la serre est juste ok. Il y a des problèmes de moisissure et l’augmentation n’est pas encore importante. Je pense que lorsque les jours seront un peu plus longs, la laitue et les endives d’hiver actuellement plantés là-bas « sauteront » et fourniront quelques bonnes récoltes.

courge d’hiver stockée
Il me reste environ la moitié de mes courges d’hiver. Le délicata est allé vite, je vais en développer davantage l’année prochaine. Le Butternut du Waltham était si prolifique que je les ai utilisés comme des fous, j’ai donné plusieurs courges et en ai encore 8 ou 9 en stock. Ils se conservent magnifiquement dans le garage. Il faut aussi que j’ai affaire à un énorme Bleu Hub-bard parce qu’il devient spongieux à un bout (ce n’est pas bon signe), une demi-douzaine de courges poivrées et notre seule petite citrouille à sucre.

- Advertisement -

Must Read

« Gingembre  » de la plantation à la récolte

0
Le gingembre officinal en résumé : Nom latin : Zingiber officinale Nom commun : gingembre commun, gingembre officinalFamille : ZingiberaceaeType : vivace...