Accueil ASTUCES 20 conseils pour un jardin beau, productif et nécessitant peu d'entretien

20 conseils pour un jardin beau, productif et nécessitant peu d’entretien

-

 

La vie peut être bien remplie. La plupart d’entre nous n’ont pas le temps de passer des heures et des heures dans leur jardin chaque semaine. Mais un jardin peut nécessiter peu d’entretien tout en étant incroyablement beau et productif.

Grâce à ces 20 conseils de jardinage à faible entretien, vous pouvez passer moins de temps dans votre jardin, tout en en tirant plus de profit.

Vous n’aurez peut-être pas beaucoup de temps du tout, mais réservez un peu de temps au début pour établir votre jardin et vous n’aurez pas à faire de compromis. Vous pouvez encore faire pousser au moins une partie de votre propre nourriture et beaucoup de plantes ornementales.

En fait, vous serez peut-être surpris de voir tout ce qu’un jardin à faible entretien peut vous apporter.

- Advertisement -

Quelle que soit la taille de votre jardin, vous constaterez que si vous suivez les conseils ci-dessous, vous pouvez créer un jardin florissant et naturel qui, une fois établi, se prend plus ou moins en charge de lui-même.

Apprendre de la nature

Path through forest garden

La nature est un grand professeur. Elle crée sans effort des combinaisons de plantes et des écosystèmes florissants qui ne nécessitent aucune intervention de l’homme. Voici ce que nous pouvons apprendre des systèmes naturels pour créer nos jardins à faible entretien :

1. Copier les écosystèmes les plus réussis sur Terre

La forêt est l’un des écosystèmes les plus performants du monde naturel.

Ces écosystèmes florissants regorgent de vie, au-dessus et au-dessous du sol. Les forêts sont plus que de simples collections d’arbres.

Ce sont des communautés de plantes et d’autres organismes qui travaillent tous ensemble de manière très différente.

Mais une forêt ne produit pas nécessairement la nourriture dont nous pouvons avoir besoin dans nos jardins. Alors comment pouvons-nous prendre l’idée d’une forêt et la transférer dans nos jardins ?

Le jardinage en forêt offre une réponse à cette question.

Nous pouvons copier les diverses plantes et les couches de végétation, mais remplacer les espèces naturelles de la forêt par des plantes qui nous sont utiles.

Ces plantes peuvent nous être utiles directement, mais peuvent aussi être incluses pour aider le système lui-même d’une certaine manière.

Un jardin forestier présente donc de nombreuses caractéristiques d’une forêt naturelle, mais il est spécifiquement conçu pour répondre à nos propres besoins. Un jardin forestier peut être une vaste zone, couverte de diverses plantations et de centaines d’arbres.

Mais l’idée peut aussi être réduite pour convenir même aux plus petits jardins.

Même si vous n’avez de la place que pour un ou deux arbres, les idées de jardin forestier peuvent toujours être mises en œuvre. C’est l’un des meilleurs conseils pour créer un jardin respectueux de l’environnement mais nécessitant peu d’entretien.

Une fois établi, comme une forêt naturelle, un jardin forestier bien conçu se suffit à lui-même.

2. Évitez le sol nu – la nature abhorre le vide

Weeds in bare soil

Dans la nature, intacte pour l’homme, il est très rare de trouver des parcelles de sol nu qui restent longtemps à nu. Alors pourquoi tant de jardiniers s’obstinent-ils à laisser la terre nue ?

Dans la nature, surtout dans les zones à climat tempéré, les plantes pionnières colonisent rapidement les zones de sol nu.

En ce qui concerne votre jardin, cela signifie essentiellement que laisser le sol nu est une invitation aux mauvaises herbes !

Dans un jardin nécessitant peu d’entretien, nous voulons absolument éviter de devoir désherber.

Nous devons donc veiller à éviter le sol nu chaque fois que cela est possible. Vous trouverez dans la suite de cet article d’autres conseils sur la manière de le recouvrir.

3. Choisir les bonnes plantes pour les bons endroits

Une autre leçon très importante que la nature peut nous apprendre est que les plantes se développent là où elles sont censées se développer.

Dans la nature, vous ne trouveriez pas, par exemple, une plante des marais qui pousserait dans un endroit très sec et très chaud. Vous ne trouveriez pas non plus une plante du désert dans un endroit humide et ombragé.

Cela peut sembler évident. Mais trop de jardiniers font l’erreur d’essayer de placer les plantes dans des endroits où les conditions ne leur conviennent pas du tout.

Pour que votre jardin fonctionne bien, avec le moins d’interventions possibles de votre part, il est essentiel de choisir les bonnes plantes pour les bons endroits.

Laissez la nature régner

Variety of flowering plants

Dans un jardin plus traditionnel, une grande partie du travail consiste à lutter contre la nature, à essayer de la combattre ou à lui faire concurrence d’une manière ou d’une autre.

Mais dans un jardin nécessitant peu d’entretien, nous devons travailler avec la nature – travailler en harmonie avec elle afin qu’elle nous aide à atteindre nos objectifs. Lorsque la nature gagne, nous gagnons tous aussi.

Voici donc quelques conseils pour vous aider à laisser la nature régner dans votre jardin :

4. Accroître la biodiversité autant que possible

La plupart des défis qui prennent du temps dans un jardin consistent à essayer de gérer les problèmes de parasites et de maladies.

La meilleure façon de relever ces défis est de jardiner de façon biologique et d’accroître la biodiversité autant que possible.

Plus vous faites pousser de plantes différentes, plus vous pouvez créer des interactions bénéfiques entre les différentes espèces. Les plantes s’aident les unes les autres, vous devrez donc faire moins pour les aider vous-même.

Plus il y a de connexions bénéfiques entre les plantes de votre jardin, plus le système sera stable. Cela signifie que vous formerez un jardin résilient qui peut souvent être laissé plus ou moins à lui-même.

Une monoculture comme un gazon parfait nécessitera beaucoup plus de travail pour son entretien que des polycultures de plantes vivaces, des prairies de fleurs sauvages ou même des cultures annuelles.

De nombreuses personnes qui planifient un jardin à faible entretien font l’erreur de réduire plutôt que d’augmenter le nombre de plantes qu’elles cultivent. Ils dévégétalisent un espace et installent de grandes surfaces de structures résistantes ou artificielles.

Mais un jardin à faible entretien véritablement durable et durable comprendra toujours autant de plantes que possible.

5. Soyez détendu à propos des mauvaises herbes

ChickweedLes mauvaises herbes font également partie de la biodiversité de la nature. Dans un jardin à faible entretien, nous devrions donc être plus détendus en ce qui concerne les mauvaises herbes.

N’oubliez pas que les mauvaises herbes sont souvent de simples plantes qui se développent dans une situation donnée. C’est pourquoi elles peuvent parfois avoir tendance à prendre le dessus.

Souvent, ce que nous appelons les mauvaises herbes ne sont que les bonnes plantes pour les bons endroits.

Bien sûr, il y aura toujours des moments où nous n’en voulons pas dans une zone donnée, parce que nous voulons faire de la place pour des plantes plus utiles ou plus productives. (Nous parlerons un peu plus tard de la manière de réduire le désherbage).

Mais vous devriez être détendu à propos de quelques mauvaises herbes dans votre jardin à faible entretien. Elles peuvent en fait être des ajouts utiles.

6. Bienvenue dans la faune et la flore

L’une des façons dont les mauvaises herbes ici et là peuvent profiter à votre jardin est d’attirer une faune bénéfique.

N’oubliez pas que l’accroissement de la biodiversité ne concerne pas seulement les plantes. Elle s’applique également à d’autres formes de vie.

En accueillant des animaux sauvages dans votre jardin, vous pouvez vous faciliter la vie. La diversité de la faune et de la flore vous aidera à contrôler les espèces nuisibles et à maintenir l’équilibre de l’écosystème.

Lorsque vous accueillez des animaux sauvages, vous accueillez une foule d’assistants dans votre jardin.

Si ces personnes font leur travail, vous aurez moins de travail à faire.

Pensez à long terme

En créant un jardin nécessitant peu d’entretien, beaucoup de gens font l’erreur de penser à court terme.

Ils plantent des plantes ou des zones de pavage ou de terrasse sans réfléchir à ce qu’implique l’entretien de l’espace à long terme.

Voici quelques autres conseils pour vous aider à planifier un jardin nécessitant peu d’entretien et pouvant se développer sur le long terme :

7. Prenez soin du sol

hugelkultur bedUn jardin avec un sol malsain ou dégradé sera toujours plus difficile et plus long à entretenir qu’un jardin avec un sol sain.

Un peu de travail au départ pour entretenir et améliorer le sol peut permettre d’économiser beaucoup de travail dans votre jardin plus tard, et à long terme.

Quel que soit le type de jardin à faible entretien que vous souhaitez créer, le sol doit être votre préoccupation première.

La pratique du jardinage « sans fouille » est un moyen de garantir un sol sain dès le départ.

Si vous créez de nouvelles zones de culture pour votre jardin à faible entretien, le paillage en feuilles, la création d’un lit de jardin pour les lasagnes ou l’utilisation de méthodes de culture d’embrassades peuvent tous être de bonnes idées.

Toutes impliquent généralement moins de travail que le creusement ou le double creusement d’une plate-bande de manière plus traditionnelle.

 

CLIQUEZ SUR LA PAGE SUIVANTE CI-DESSOUS POUR CONTINUER À LIRE…

 

Must Read

10 associations de plantes qui ne s’entendent pas du tout

0
  De loin, tout jardin ressemble à un lieu harmonieux. De belles herbes, des légumes et des fruits poussent au sol, créant un tapis de...